Les Start-up qui se viennent révolutionner les ressources humaines, ont fait l’objet d’une enquête dont les résultats ont été publiés ce lundi 6 juin par le Lab RH avec la collaboration du cabinet de Conseil Althéa.

Le lab RH est une équipe de 160 acteurs du secteur des ressources humaines. Pour le président du lab RH, Jérémy Lamri « Aujourd’hui, les grands groupes craignent ces start-ups qui affichent un comportement et une vision différente ». Le but de cette enquête est aussi de connaître les réelles motivations de ces créateurs de start-up et de pouvoirs les démasquer par la même occasion.

Pour rappel, Jérémy Lamri est aussi le PDG de Monkey Tie, un site d’appariement affinitaire pour le recrutement et la mobilité interne. Afin de faire la lumière sur les craintes et aussi leurs motivations, environ 200 entrepreneurs RH ont bien voulu répondre à un questionnaire en ligne du 9 au 31 mai. Les réponses obtenues ont permis à Jérémy Lamri de constater que le fait de passer par ces start-ups permettraient d’attirer et de retenir les talents.

Les entrepreneurs RH ont donc besoin de développer régulièrement des outils de travail de plus en plus ergonomiques et ludiques afin de changer les codes au sein des grandes organisations, mais aussi de faciliter à travers ces outils la prise de décision, etc.