Bientôt, les web apps libres de chromes sur Windows, Mac et Linux ne seront plus accessibles.

En fait, depuis plusieurs années Google avait opter pour la séparation des applications en ligne afin qu’elles reprennent place dans leurs propres fenêtres. La firme voulait en fait développer un écosystème tournant autour de son navigateur et autour du système d’exploitation hybride Chrome OS.

Développées en HTML, JavaScript et CSS ces web apps sont disponibles dans les autres systèmes d’exploitation.

Cependant, l’équipe en charge du développement des programmes explique qu’il existe très peu d’usagers de Windows, OS X et Linux qui l’utilisent. Raison pour laquelle, les dernières applications déployées ne seront utilisées que par utilisateurs qui possèdent un Chromebook et au cours du deuxième semestre 2017, elles ne seront accessibles que pour Chrome OS. Pour finir, ces applications ne seront plus disponibles pour Windows, Mac et Linux dès 2018.

De ce fait, tous les usagers sont appelés à migrer leurs applications sous les applications Web simples. Pour la firme de Mountain View, les trois années passées, le W3C a permis de créer plusieurs interfaces pour la programmation avec la possibilité de faire lancer ces applications depuis n’importe quel navigateur avancé.